Immersion


9 septembre 2016. Je marche le long d’un cours d’eau qui chemine en pleine forêt. Les Hêtres m’embrassent de leur silence. Leurs feuilles s’embrasent en miroir dans l’eau. Je photographie leurs réflexions oniriques. Ici un continent apparaît. Là une lettre dessinée à l’encre de cimes. L’eau parle en ovales, se perle en opales. Son rythme m’initie. Baptême laïque. La poésie se fait peau ici. La chanson douce de Verlaine m’accompagne. Et soudain le chant des Fées immerge mon imaginaire. Le Bateau Ivre dérive. Je suis arbre dans le ciel. Ciel sans horizon. Voyageur libre au cœur du monde.

Immersion : installation photos, poèmes, chants au Domaine de Chaumont-sur-Loire, avril > octobre 2017
Paysage sonore et visuel : Les Bouzèdes, Mont Lozère.

 

Quelques extrait des textes de l'exposition :

 

L'eau chorégraphe. L'eau calligraphe, qui trace si pure ses lettres de noblesses.
Ici un M.
Hommage à la Mère. A la Mère de nos mères. A la Mère de nos mers.

 

Danse de l'Onde. Qui vient. Qui va. Sous les murmures du monde.

 

S'ouvre la porte des songes. La forêt m'enlace et me brasse. Sous mes yeux, un continent soyeux.

 

Je remonte le fil de l'eau comme un funambule remonte le fil des heures, des jours, des saisons, des siècles...

 

Dans un silence ténu se dressent nos hôtes feuillus. Ces grands hêtres. Ces grands maitres.

 

Noces sacrées. Dans ce miroir bigarré l'eau épouse la forêt.

 

Là sous le regard de l'eau je rêve le monde et le féconde.

 

Vous êtes venus le souffle léger, maîtres du silence, et je vous remercie d'être poésie.