Horizon

 

Respirer l’Horizon

L’homme urbain est orphelin de l’horizon.

Nous respirons pour apprivoiser la texture du monde. La texture est la chair de l’infini. L’empreinte de la main dans la brume du quotidien. La saveur d’un nuage propice. L’épaisseur de l’épice. Cette profondeur qui sème ses clartés éparses.

Photographies. 2018, Islande.
// 1 : L’oeuvre au noir
// 2 : Sublimation. Juillet, 00:13.
// 3 : Silence