Canopées


La canopée est la couronne de la forêt. Elle nous parle de la vie foisonnante que les arbres abritent. Du lien entre la terre nourricière et le ciel lumineux. J’ai vu dans les lignes de mes Canopées l’étrange dessin d’un homme débout. Dressé sur l’abstraction urbaine des lignes épurées et s’élevant vers la nature. Sa propre nature.

Canopées, acier inox et bronze, oeuvres uniques

Je me souviens de cette promenade sous les Calans, ces amples roches plissées qui jaillissent blanches de la terre et forment la chaine des Alpilles. Végétation de pierres. Terre minérale habitée de pins et de chênes. J’ai fait ce jour-là une rencontre rare sur nos terres : un arbousier adulte. J’ai toujours aimé les arbousiers. Ils ont bercé mon enfance méditerranéenne. Senteurs de vacances lorsqu’ils se mêlaient aux eucalyptus sur l’île de Porquerolles. Dans les pinèdes des Alpilles c’était la première fois que j’en rencontrais un avec une telle stature. Il venait d’être taillé. Entretien forestier en prévision de l’été et de ses feux redoutés. Au sol, un tapis hirsute jonché de feuilles. Il abritait les branches élaguées qui se préparaient à être broyées pour enrichir l’humus des jours qui passent. L’une d’elles était exceptionnelle. Je me mis à l’extraire. La tailler. Ce fût mon trésor, que je déposai comme une relique à l’atelier. Sans trop savoir pour quel usage. Il me fallut plusieurs mois avant d’oser l’utiliser pour créer. C’est ainsi qu’est née la première Canopée.